• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Astuces, jeux et activités Vous voulez aider les enfants à se relaxer ?

Vous voulez aider les enfants à se relaxer ?

par Nicole Malenfant

VOUS VOULEZ AIDER LES ENFANTS À SE RELAXER ?

TOUT D’ABORD, FAITES DE LA PRÉVENTION

  • Offrez des conditions de vie où les enfants se sentent aimés et encadrés, où ils ont le temps de grandir et d’être des enfants.
  • Évitez de toujours presser les enfants: « Vite dépêche-toi, on va être en retard. Allez, grouille…»
  • Décodez les indices de leur besoin de se détendre : bâiller, soupirer, s’étirer, pleurer, s’impatienter, etc.
  • Permettez aux enfants de se relaxer naturellement : changer d’activités, jouer seul, se retirer de l’agitation, ralentir son rythme, etc.
  • Aménagez un coin détente dans le local accessible en tout temps.
  • Soyez vous-même un modèle calme pour les enfants.

ANIMEZ DES PETITS JEUX DE RELAXATION

Que ce soit des jeux de respiration, des jeux d’étirement ou des automassages, tous sont des bons choix. Consultez le livre Jeux de relaxation : pour des enfants détendus de Nicole Malenfant pour en découvrir une panoplie.

La règle d’or : faire des jeux de courte durée.

QUAND LEUR PROPOSER DES JEUX DE RELAXATION ?

Proposez aux enfants et surtout aux débutants des jeux de relaxation lorsqu’ils sont disposés à se relaxer : le matin, par exemple. Quand l’enfant est calme, il apprend mieux à se relaxer. En situation de stress, il saura donc appliquer les techniques qu’il aura apprises.

Animez des jeux un peu tous les jours.

  • Après un moment de tensions ou d’émotion;
  • Suite à une activité de grande intensité motrice;
  • Avant un nouvel apprentissage;
  • Avant le dodo;
  • Etc.

Y A-T-IL UNE BONNE FAÇON DE PROCÉDER ?

Il n’existe pas de règles absolues, mais quelques conseils peuvent faciliter le déroulement

On suggère d’animer les jeux…

  • Dans une ambiance réduite en distractions et en bruit;
  • Par l’imaginaire;
  • Avec un esprit d’amusement;
  • Par l’action (évitez les longues explications);
  • En abaissant la voix;
  • En reprenant chaque jeu 3 à 5 fois de suite pour ensuite passer à un autre;
  • En commençant et en terminant la pause détente par des jeux de respiration;
  • En alternant jeu connu et nouveau jeu.
  • Etc.

Bien que l’on puisse encourager les enfants à fournir des efforts, on ne peut cependant pas les forcer à se détendre. Mieux vaut installer des conditions favorables de détente que de les sommer à se relaxer.

Et participez pleinement aux jeux de relaxation. Vous profiterez ainsi des nombreux effets bénéfiques qui en découlent.

BONNE CHANCE! À VOS TRUCS!

Nicole Malenfant
9 février 2006