• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Testez vos connaissances

Testez vos connaissances

Comme parent ou comme éducatrice, en connaître davantage sur les besoins des enfants s'avère essentiel pour mieux les guider dans leur développement et leur apprentissage. Ainsi, la confiance en notre rôle croît et, par conséquent, notre plaisir à participer à leur éducation. Des parents et des éducateurs bien renseignés font des enfants bien accompagnés.

Avec les questions suivantes, amusez-vous à vérifier et à enrichir vos connaissances sur différents aspects concernant les enfants : santé, hygiène, développement, adaptation, alimentation, sécurité, interventions, etc. Visitez notre site régulièrement pour tester vos connaissances à partir de nouvelles questions.

Question 1. Pour éveiller les bébés aux sons et à la musique, les comptines et les chansons s'avèrent indispensables. Vrai ou faux?

Réponse : Vrai. Les comptines et les chansons adaptées au bébé sont toutes désignées pour développer le sens musical et la mémoire auditive nécessaires au futur musicien, et composent, en ce sens, une partie importante de l'éveil sonore et musical.

Pour en savoir davantage, consulter le livre L'Éveil du bébé aux sons et à la musique, pp. 169.

Question 2. Quel pourcentage occupent les activités de routine et de transition dans la vie des enfants en garderie?

Réponse : Un minimum de 40% et jusqu'à 80% pour les enfants aux couches. D'où l'importance d'accorder toute la valeur qui revient aux nombreux gestes posés plusieurs fois par jour – s'habiller, manger, se laver les mains, manger - et par lesquels les enfants sont appelés à acquérir une grande partie de leur autonomie personnelle.

Pour en savoir davantage, consulter le livre Routines et transitions en services éducatifs, pp. 20-21.3

Question 3. Vrai ou faux? Un lavage de mains à l'eau tiède et savonneuse sous le robinet, fait au bon moment et avec les bonnes techniques, peut réduire de 50% le risque de contamination dû aux parasites, aux bactéries ou aux virus transmis par les objets et les personnes?

Réponse : Vrai.

Pour en savoir davantage, consulter le livre Routines et transitions en services éducatifs, pp. 72-77.

Question 4. Quels sont les principaux aliments susceptibles d'occasionner un étouffement chez les enfants de moins de quatre ans?

Réponse : Les raisins frais entiers, les saucisses entières ou en rondelles, les crudités et tout aliment dur comme les bonbons, les noix, le maïs soufflé, les cœurs de pomme, les gros morceaux de nourriture. Cinq enfants par année au Québec meurent étouffés par un objet ou un aliment. Sans compter les 300 autres qui doivent subir une intervention chirurgicale pour dégager leurs voies respiratoires obstruées par un aliment ou un objet.

Pour en savoir davantage, consulter le livre Routines et transitions en services éducatifs, pp. 148-149.

Question 5. Quelle est la différence entre un bruit et un son ?

Réponse : Les sons sont perçus pour eux-mêmes - doux, forts, rythmés - et font davantage l’objet d’une écoute attentive que les bruits. « Écoute le son de la petite clochette ». Alors que les bruits sont surtout considérés pour l’information qu’ils transmettent : le bruit de la tasse qui tombe sur le plancher, le bruit en provenance de la rue, etc. Aussi, un bruit peut être considéré comme dérangeant : le bruit de la conversation dérange alors qu’on écoute de la musique.

Pour en savoir davantage, consulter le livre L’Éveil du bébé aux sons et à la musique, pp. 36-37.

Question 6. Vrai ou faux ? À la naissance, l’ouïe est plus développée que la vue.

Réponse : Vrai. Le sens auditif est en effet plus développé que celui de la vue et bien avant la naissance. Et c’est le dernier sens à s’éteindre à la fin de la vie avec le toucher.

Pour en savoir davantage, consulter le livre L’Éveil du bébé aux sons et à la musique, p.39.

Question 7. Non seulement le fœtus entend de la musique, mais il peut également la reconnaître s’il y est exposé régulièrement. Comment peut-on constater de telles réactions dans l’univers intra-utérin ?

Réponse : On sait que le fœtus reconnaît la musique qu’il a entendue régulièrement par l’arrêt de ses mouvements. Alors qu’à l’introduction de nouvelles musiques, il s’agite.

Pour en savoir davantage, consulter le livre L’Éveil du bébé aux sons et à la musique, p. 315

Question 8. La musique de fond diffusée pendant longtemps est favorable au développement des capacités auditives du bébé. Vrai ou faux?

Réponse : Faux. Bien au contraire, la diffusion de musique de longue durée nuit à l’écoute et ne favorise en rien le potentiel musical du bébé.

Pour en savoir davantage, consulter le livre L’Éveil du bébé aux sons et à la musique, pp. 347-351.

Question 9. Pour effectuer un changement de couche selon les règles habituelles, le port de gants en latex est requis. Vrai ou faux?

Réponse : Faux. On recommande de porter des gants en latex seulement en cas de diarrhée et en présence de sang et de blessures aux mains.

Pour en savoir davantage, consulter le livre Routines et transitions en services éducatifs, p. 96.

Question 10. La télé tout comme l’ordi sont des moyens non négligeables de détente pour le jeune enfant. Il s’agit de les utiliser à bon escient. Vrai ou faux ?

Réponse : Faux. Ni la télé ni l’ordi ne procurent une réelle détente chez l’enfant. Au contraire, ils peuvent créer des tensions surtout si le temps d’exposition dépasse 30 minutes. En observant bien le comportement de l’enfant après une séance prolongée devant l’ordi ou la télé, vous serez à même de constater un niveau plus élevé d’agitation et un changement d’humeur.

Pour en savoir davantage, consulter le livre-CD Jeux de relaxation pour des enfants détendus et attentifs, pp.21-22.

Question 11. Il existe des conditions gagnantes pour animer des jeux de relaxation. Dans les énoncés suivants, quelles conditions sont propices? Lesquelles sont à éviter ?

a) Prendre en considération les réactions des enfants
b) Reprendre les mêmes jeux et sans rien y changer
c) Bien se préparer
d) Faire les animations à heure fixe d’un jour à l’autre
e) Faire durer l’animation pendant au moins 10 minutes

Réponse :

Conditions propices : a) - b) dépendamment de l’âge des enfants - c) en partie seulement.
Conditions nuisibles : b) quand les jeux sont bien connus des enfants, il est bon d’y apporter des variantes en tenant compte de leurs réactions et suggestions. – d) bien qu’il soit valable de présenter les jeux à des moments précis (avant la collation, après une sortie à l’extérieur), il est conseillé d’en faire ci et là durant la journée quand le besoin se fait sentir – e) il n’y a aucune limite de temps minimal ou maximal. La règle d’or consiste à suivre les enfants : intérêt, signe de fatigue, demande.

Pour en savoir davantage, consulter le livre-CD Jeux de relaxation pour des enfants détendus et attentifs, pp. 22-26.