• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil

Jouets sonores et musicaux : lesquels choisir pour eux ?

par Nicole Malenfant
Professeure en éducation à l’enfance
Auteure du livre et cd: L’Éveil du bébé aux sons et à la musique
Livre en vente en librairie et le CD seul est disponible chez Chenelière Éducation.

À peine quelques minutes suffisent à parcourir les grands magasins ou les catalogues pour constater le vaste choix de jouets sonores et musicaux destinés aux bébés. En fait, c'est plus de 30 % du nombre total de jouets qu'on y retrouve. Lesquels choisir parmi ceux qui font entendre des « pouet pouet », des «wouf wouf », des mélodies, des voix qui présentent des couleurs, des chiffres, des formes, des mots en langue étrangère ? Que penser des décibels qui en résultent et de la stimulation attendue ? Petit guide pour parents et éducateurs avertis.

L'indispensable hochet

Présent depuis l'Antiquité, le hochet figure encore aujourd'hui parmi les premiers jouets offerts au bébé. Non seulement, produit-il des sons en le hochant, mais le bébé aime s'en servir pour mordiller, sucer, frapper et palper les textures. Caractéristiques intéressantes à rechercher, mais que le bébé n'apprécie qu'à partir de trois mois seulement. Avant, ce sont surtout les voix, les visages et les mouvements qui l'intéressent. Pour éviter les hochets produisant des sons trop forts ou trop doux, on procède à une vérification avant l'achat. Pour ce faire, on agite le hochet près de son oreille, soit à environ 10 cm, distance minimale à laquelle le bébé le tient généralement. Si vous appréciez leurs sons et leur volume, il est fort probable que le bébé en fasse autant. Même recommandation pour le bracelet à grelots à enfiler au poignet ou à la cheville. Dès que le bébé arrive à agripper les objets et à les tenir dans sa main, soit à partir de quatre mois environ, on peut lui présenter un hochet. Avant, il risque de se faire mal avec ses mouvements incoordonnés. Pour faciliter la manipulation, le hochet ne doit être ni lourd ni gros pour lui. Lavable, résistant, attrayant et souple sont d'autres caractéristiques à considérer. Inutile de viser une grande quantité, car deux ou trois suffisent pour le peu de temps que le bébé en jouit. En effet, il s'en désintéressera rapidement dès qu'il pourra explorer d'autres jouets plus adaptés à ses capacités motrices grandissantes.

L'incontournable objet bruiteur ou couineur

Avec le hochet, le couineur et le jouet bruiteur sont les premiers jouets que le bébé tient dans sa main. En les pressant ou en les mordillant, il obtient des effets sonores qu'il cherche à reproduire inlassablement. Fait étonnant, le petit peut se mettre à avoir peur de certains sons à l'âge où son imagination se développe. C'est le cas de ma fille qui, à 18 mois, pleurait en entendant le couinement d'un jouet dont elle raffolait auparavant. Avec la compréhension des parents et des éducateurs, de telles réactions demeurent toutefois passagères.

L'irrésistible mobile musical ou la boîte à musique

Tout comme pour le hochet et le couineur, le fameux mobile suspendu au-dessus du lit de l'enfant fait partie des jouets ayant une courte existence. En raison de ses petites pièces détachables, on doit le retirer dès que le bébé peut y accéder. À l'aide d'un remontoir ou d'une télécommande, on déclenche une mélodie ou des sons de la nature. Choisissez des sons qui vous plaisent avant tout et faites-les entendre en fréquence raisonnable tout en ménageant régulièrement des moments de silence indispensables au bébé. Quant à la boite à musique, on la retrouve sous forme de personnage ou d'animal en tissu, dont on active la musique à l'aide d'un bouton à presser ou d'une bande rétractable. Optez pour les modèles avec un mécanisme facile à manier, ce qu'un test avant l'achat vous indiquera. Malgré l'attrait pour ces jouets musicaux, rien ne procure autant de plaisir ou d'apaisement au bébé que les chansons et les comptines que vous lui présentez avec tendresse.

Le populaire jouet à tirer et à pousser

À partir de18 mois, ma fille prenait plaisir à se déplacer avec un rouleau dans lequel rebondissaient des balles. Les bruits étaient à ce point désagréables, que je devais limiter l'usage du jouet à quelques minutes à la fois. Il faut dire que le tout-petit ressent naturellement, le besoin, par moment, de faire du bruit. Heureusement qu'il existe des modèles de rouleau et de trotteur, moins bruyants, qui créent autant de plaisir à l'enfant et moins d'irritabilité aux parents. En donnant accès à ce type de jouets que pour de courtes périodes, on limite les effets néfastes d'une exposition sonore prolongée tout en assouvissant le besoin d'intensité de l'enfant.

Les objets à tirer avec une corde de plus de 30 cm qui prennent la forme d'animaux, de téléphones ou de chenilles ondulantes, sont à proscrire en raison du risque de strangulation. Optez alors pour les modèles avec tige rigide produisant, bien sûr, des sons attrayants.

L'inimitable instrument de musique

Des imitations de petit accordéon, de tambour, de clavier et de xylophone, ne peuvent remplacer les sonorités riches des véritables instruments de musique. En raison de l'hygiène et de la difficulté à s'en servir, ceux qui requièrent le souffle ne conviennent pas aux tout-petits. D'ailleurs, ce sont des jouets dont on peut très bien se passer. Des instruments de musique s'achètent dans les magasins spécialisés et non au rayon des jouets. Sensibiliser les bébés à la musique est plus qu'une affaire de jouets.

Le multisensoriel centre d'activités

Depuis son entrée sur le marché dans les années 1980, le centre d'activités est demeuré aussi populaire. Que ce soit sous forme de tableau, d'arche, de portique, de tapis, de table, de barre, ce jouet sollicite diverses habiletés : presser, tourner, glisser, pivoter, enfoncer. Par conséquent, l'enfant peut s'en servir différemment au fil des mois et sur une période assez longue (de 8 à 18 mois). Ce qui constitue un bon achat surtout si la production des sons se fait de manière mécanique. Pour raviver le plaisir de la découverte, retirez le centre d'activités de l'environnement de l'enfant pendant quelques jours pour le lui offrir à nouveau. Bien sûr, tenir compte de ses réactions dans votre prise de décision.

L'inévitable jouet électronique

À notre époque marquée par les mille et un gadgets électroniques, pas étonnant de voir l'explosion de jouets sonores électroniques. Mêlés aux signaux lumineux, les sons sont déclenchés à partir de boutons à presser, le tout alimenté par des piles. Malheureusement, peu de modifications peuvent être apportés quant à la durée, à l'intensité, au rythme et à la vitesse des sons, le seul contrôle possible étant le déclenchement et l'arrêt des sons. Les jouets les plus appréciés par les parents sont sans aucun doute ceux munie d'une fonction d'arrêt des sons et dont le volume est réglable. En raison de leurs possibilités d'actions limitées, qui laissent l'enfant plutôt passif, il vaut mieux limiter leur nombre et la durée d'utilisation. En offrir un à la fois évite l'excès de bruits qui fatigue l'oreille et l'humeur. Pour certaines périodes déjà bruyantes de la journée, on peut se permettre de retirer ce type de jouets, question d'éviter la pollution sonore.

L'irremplaçable objet d'usage courant

Bien qu'ils suscitent un intérêt chez le bébé et ses parents, les jouets sonores commerciaux ne sont pas indispensables au développement des capacités auditives et musicales des bébés. Cependant, deux ou trois choisis pour leur qualité sonore peuvent compléter les autres jeux du tout-petit. Par exemple, un contenant en plastique, des couvercles de casseroles, un papier métallique lui procurent autant de plaisir si non plus que les jouets sonores commerciaux. Toujours veiller à la sécurité.

En bref

Dans tous les cas, privilégiez la qualité et la diversité et non l'abondance pour choisir des jouets sonores et musicaux. Parce qu'aucun jouet n'est totalement exempt de danger, une vigilance constante s'impose. Aussi, méfiez- vous des informations et des images sur l'emballage, ainsi que des publicités parfois trompeuses. Enfin, rappelez-vous que pour le bébé, le meilleur jouet sonore ou musical, c'est «vous» avec qui il peut vraiment interagir.

Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."