• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil

Jouer dehors, source de plaisir et d’apprentissage

Par Marie Roy

Les parents ou les éducatrices œuvrant auprès d’enfants observent souvent des changements dans les comportements et les attitudes des enfants lorsque ceux-ci passent une journée sans aller jouer dehors. Et si on observait au-delà de ces premières constatations pour comprendre davantage lesbienfaits des activités extérieures dans le développement global des enfants.

  • Les enfants peuvent apprendre (avec le soutien de l’adulte) les mesures et règles de sécurité à l’extérieur comme : la prévention des accidents autour des balançoires, des modules de jeux, du carré de sable, de la piste cyclable – demeurer à l’intérieur des limites du territoire délimité.

  • Les enfants sont conscientisés  à se référer à l’adulte responsable seulement et lui rapporter toute l’inquiétude ou événement inhabituel.
  • L’espace plus grand permet aux enfants l’exercice et l’expression de mouvements plus amples et plus libres.
  • Le sol peut être utilisé pour ramper, rouler, etc. lorsque la température et le revêtement le permettent.
  • Des jouets et objets plus lourds et volumineux peuvent être utilisés par les enfants pour exercer de nouvelles habiletés motrices (grands cerceaux, tricycles, grosses boîtes, gros ballons, parachute, etc.)
  • Les enfants peuvent utiliser la voix différemment (sons plus stridents : des cris, hurlements, chanter plus fort, rire plus fort, etc.)
  • Les enfants peuvent manipuler de nouveaux matériaux et de nouvelles substances : gazon, sable, neige, boue, eau, feuilles mortes, etc.
  • Les jeux extérieurs procurent un grand gain d’énergie, ce qui favorise une meilleure qualité de sommeil, de détente, d’alimentation. On observe aussi une diminution du stress (meilleur renouvellement des énergies).
  • Les enfants peuvent observer la nature et ses changements : animaux – oiseaux – arbres – nuages – ciel – fleurs etc.

Les activités extérieures  permettent aussi aux enfants de mieux équilibrer leur énergie, et ce, de façon autonome dans les différents moments de vie de la journée (augmente la tolérance et diminue les comportements agressifs).

  • Elles procurent santé et bien-être par l’air respiré (sauf journées où avis de smog élevé) – meilleure circulation sanguine.
  • Elles permettent le jeu symbolique à l’extérieur dans un environnement stimulant l’imagination de scénarios différents.
  • Elles permettent d’augmenter les défis pour développer les  habiletés motrices dans un environnement différent (pentes, terrain inégal, dénivellations, surfaces de sol différentes, modules de jeux extérieurs, etc.)
  • Elles permettent les jeux et les rencontres avec d’autres groupes d’âges, frères et sœurs, cousins, cousines, voisins, voisines de quartier.
  • Elles créent un sentiment d’appartenance à une mini-communauté.
  • Elles stimulent l’habitude d’aller dehors tous les jours pour une meilleure santé physique et émotionnelle.
  • Elles préviennent les problèmes de santé reliés aux activités sédentaires abusives comme passer de longs moments devant l’écran de télévision ou d’ordinateur.

Et si on accompagnait les enfants activement pour profiter pleinement de cet environnement riche et stimulant pour tous?Habillons-nous pour aller jouer – observons leur plaisir et leurs apprentissages afin d’en faire part aux autres adultes de leur entourage et planifions des activités extérieures adaptées à leurs goûts – besoins – intérêts, sans oublier de faire une place au jeu libre.

Référence : Ministère de la Famille et des aînés (www.mfagouv.qc.ca), répertoire des activités extérieures et prendre les précautions nécessaires pour nous protéger lors des activités extérieures (santé-sécurité).

Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."